App GPS

➩ MapOut
Ultra-légère (OpenGl)
Cartes OpenStreetMap en accès offline
Wordlwide
Sentiers spécial vélo et GR présents
Import des fichiers .gpx et .kml
Traçage d’un chemin en direct et affichage du dénivelé
Mise en perspective du relief simple (mais efficace)
Enregistrement du tracé en direct
http://mapout.app
5,50 €

➩ iPhiGéNie
Un peu lourde
Cartes IGN par abonnement
France et limitrophe uniquement
Import des fichiers .gpx et .kml
Traçage d’un chemin en direct et affichage du dénivelé
Enregistrement du tracé en direct
Plein d’options
http://iphigénie.com
14,99 €/an

➩ FatMap
Simple mais energivore
Idéal pour un sommet, une descente, trek de quelques jours
Nombreux topos dispo en direct sur l’appli (plateforme)
Excellent en haute montagne
Cartes OpenStreetMap en accès offline
Zones enneigées en direct
Zones plates (idéal pour Bivouac)
Zones de crevasses
Vue 3d magnifique
Import des fichiers .gpx et .kml
Pas de live trace
Interface web complète avec topos, retours terrains, photos, etc.
https://fatmap.com
49,99 €/an

Prendre des photos

➩ SMARTPHONE
iPhone avec deux applications :
Halide, pour shooter en résolution maximale.
Darkroom, pour traiter les images.

En rando, mieux vaut jouer à cadrer le mieux que possible avec seulement les deux focales d’un smartphone et ne pas prendre d’appareil photo traditionnel.

> leurs petits capteurs produisent des images à peine passables à 100%, mais comme les images sont rarement destinées à de grandes impressions, ce n’est pas très important.
> le smartphone fait aussi GPS, principe de non redondance : un APN, c’est un objet en plus et les batteries qui vont avec.

➩ APPAREIL PHOTO
Sony RX100mk3 ou Canon EOS plein format + 18mm, 50mm, 135mm

>pour réellement imprimer ses images en grand
> pour photographier sur une longue focale (zoom)

Gear List 3 saisons

Liste détaillée
https://lighterpack.com/r/h9w3a2

-4 deg celsius / -1 deg comfort
Poids du sac à dos sans eau, ni nourriture : 4,5 kilos

➩ Partir léger
Une jolie gourde clean kanteen pèse en fait 13 fois plus qu’une bouteille en plastique qui résistera facilement un mois de randonnée… Ca vaut le coup de regarder le poids avant d’acheter un short, un legging, une tente. Il est assez facile d’obtenir un sac autour de 8 à 10 kilos, mais c’est déjà (trop) lourd. En bien sélectionnant ses affaires, on peut tourner entre 4 et 5 kilos. etc. Au début, le plus simple est d’investir dans ce qui pèse le plus : tente, système de couchage et sac à dos.

➩ Le layering
Inutile de prendre une veste de pluie doublée polaire… mieux vaut prendre un tshirt, une doudoune qu’on enfilera dessus, un coupe vent léger qui régulera le froid/chaud et enfin un poncho pour la pluie.

➩ « The more you know the less you need »
Bien se préparer, connaître les conditions d’accès, les points d’eau et surtout connaître son matériel : le tester avant, savoir ce qui fonctionne pour son corps (la digestion) et trouver son rythme (aurore, faire la sieste ?).

➩ La non-redondance
Idéalement, un matos doit servir à plusieurs fonctions. La popote avec un couvercle qui se ferme peut autant servir de gourde / de Tupperware / de passoire / d’assiette… que de popote. Le poncho doit être assez grand pour servir de couverture sur le sol. Une tente qui se monte avec les batons de randonnée signifie ne plus avoir à porter d’arceaux.